13-10-2017

Olivier Ramel, co fondateur de Kymono et culture designer des startups

Stylé et franchement sympathique. Quand on le rencontre pour la première fois, on a tout de suite la sensation de le connaitre depuis longtemps. Il n’est pas dans la démonstration. Il aime simplement échanger et parler de ce qu’il fait.

Entrepreneur addict : À 25 ans, Olivier est avant tout un entrepreneur dans l’âme. Et ça commence dès la classe de terminale à Saint Cloud. Il crée des sweats aux couleurs de son lycée et en vend 400. Premier succès. C’est le début d’une longue série de projets : une boisson relaxante (Cosy), puis un snack healthy lancé avec un copain de promo (La Recolte), puis un concept food innovant grâce à un contenant breveté permettant de boire et manger d’une seule main (MOOTI savoir-faire)… Il développe même un concept de fête tôt le matin (sans alcool biensur ;-)) : Wakatepe. Tous ces projets ont un point commun : le plaisir. Olivier entreprend parce que ça lui plait avant tout.

La rencontre avec The Family : Et c’est encore une fois avec ce partage d’envie qu’il lance son nouveau projet dans le textile. Début 2017, il prend un café avec Alice Zagury de The Family. 2h après Kymono est née. L’idée est simple : proposer des vêtements vraiment cool et stylés pour les startups (Zenly, Afrostream, Clustree, Agricool, Trusk, Heetch, Merci Alfred, So Shape, Google, Station F, etc). La demande est énorme. Ils font 35 000 € de CA dès le premier mois et vise le million de CA en 2017…