Le Collectionist : 1 700 villas et 35 collaborateurs, histoire de la startup leader de la location de biens de luxe

Max Aniort : Pour une famille ou un groupe d’amis, un séjour en maison privée est toujours meilleur qu’un séjour à l’hôtel. L’idée du Collectionist est née d’une expérience malheureuse de l’un de mes associés, Olivier. Il avait loué un appartement à Barcelone sur une plateforme classique de désintermediation. En arrivant il n’y ni eau chaude, ni climatisation. Le frigo était vide et l’appartement était sale. Pourtant il s’agissait d’un bien haut de gamme.

Le CollectionistIl s’est rendu compte après coup qu’il n’avait pas eu le réflexe d’aller sur une autre plateforme. C’est comme ça qu’il a eu l’idée de créer un véritable label de confiance dans la location de biens de luxe. Olivier a commencé l’aventure du Collectinist de son côté, puis nous l’avons rejoint avec Eliott.

Le Collectionist Le Collectionist

La team

Max Aniort

Co fondateur et COO: Max a le voyage dans le sang. Parents expats, il grandit au Moyen Orient. Diplômé d’HEC, son premier job consiste à ouvrir les nouveaux bureaux pour un cabinet de conseil. Après Hong Kong, Londres et New York, il rentre à Paris pour participer à la création du Collectionist en tant que COO

Eliott Cohen-Skalli

Co fondateur et CMO: Eliott aime le luxe et le digital. Après des études à Londres et aux Etats Unis, il fonde un guide de produits de luxe en ligne et rejoint les fondateurs de Gemmyo au début de leur aventure entrepreneuriale. Son objectif: apprendre à vendre des produits chers sur internet. Il occupe donc tout naturellement le poste de Directeur Marketing pour Le Collectionist.