Lendix : la startup de crowdlending qui pousse les entreprises à l’infidélité envers leur banque

16 ans après avoir créé un fond d’investissement (123 Investment Managers) et voyant le développement du crowdfunding aux USA, Olivier décide de repartir de zéro et de créer une plateforme de prêts aux TPE/PME. C’est le premier investisseur de Lendix qui présente Patrick, ancien banquier d’affaires à Londres, à Olivier : « 15 minutes de speed dating plus tard, nous étions d’accord pour créer ce projet de toutes pièces »

La story de Lendix

Road show

Olivier et Patrick ne sont pas des amateurs. Ils connaissent bien le marché, métier, les investisseurs privés, les investisseurs institutionnels, la réglementation… Pour financer les TPE/PME ils ont besoin de fonds. Ils réalisent plusieurs levées : 7 millions d’euros en 2014, 3.2 millions en 2015, 12 millions en 2016.

Les bureaux de Lendix
La team de Lendix

Alain Ducasse, premier client

Depuis la crise de 2008, les banques génèrent beaucoup de méfiance vis à vis des emprunteurs. Il est préférable pour eux de ne pas avoir tous les oeufs dans le même panier. Les emprunteurs préfèrent avoir plusieurs sources de financement. Alain Ducasse l’a très vite compris. Il décide de lève 300 000 euros auprès de souscripteurs particuliers et institutionnels pour rénover et investir dans 4 sociétés du groupe qui sont les trois restaurants parisiens Benoît, Aux Lyonnais et Rech ainsi que la chocolaterie d’Alain Ducasse.

+ de stories